Commencer
L'e-commerce pour les nuls : comment créer un site marchand B2B?

L'e-commerce pour les nuls : comment créer un site marchand B2B ?

Pour continuer notre série d’articles consacrée à l’e-commerce B2B, nous allons aborder un aspect souvent anxiogène pour les entreprises qui se mettent au numérique : la création d’un site marchand. Il faut dire que cette étape, souvent coûteuse, joue un rôle crucial dans la réussite d’une transition digitale.

Pour vous aider à y voir clair, voici un récapitulatif des trois grandes possibilités qui s’offrent à vous pour créer votre site e-commerce B2B.

1. Se lancer avec un CMS

Le CMS (Content Management Systems) est un outil de gestion de contenu qui permet de concevoir et de mettre à jour un site web ou une application multimédia. De manière simplifiée, il s’agit d’un logiciel qui offre la possibilité de créer un site en quelques minutes, sans connaissance technique particulière.

Il existe traditionnellement deux grandes familles de CMS : les logiciels Open Source développés et tenus à jour par une communauté (Drupal, WordPress, etc.) et les CMS qui sont la propriété d’une société éditrice qui en assure sa commercialisation. Pour de nombreux entrepreneurs du web, le principal avantage des CMS est leur simplicité d’utilisation. Les contenus peuvent être mis à jour ou modifiés en quelques clics par les administrateurs du site ce qui permet de les renouveler régulièrement.

Il existe aussi des plateformes dédiées au e-commerce, dont deux sont particulièrement utilisées en France :

  • Prestashop : Le leader français des CMS e-commerce représente près de la moitié des sites marchands de l’hexagone (48% pour être exact). Très simple d’utilisation, ce logiciel open source permet de créer une boutique en ligne sans connaissances web particulières. Historiquement Prestashop est très prisé des e-commerçants qui souhaitent maîtriser leurs coûts en optant pour une solution peu onéreuse (environ 3.000€ à 10.000€).
  • Magento : Le n°2 mondial est devenu incontournable en France en quelques années avec 12% de part de marché obtenues grâce à une richesse fonctionnelle inégalée à ce niveau de prix (entre 5.000€ à 20.000€). Plutôt destiné aux webmarchands souhaitant prendre une position dominante sur leur marché, Magento est un CMS fiable, complet, quoi qu’un peu plus technique.

D’autre solutions tout aussi fiables comme Wizishop ou Oxatis peuvent également être privilégiées.

2. Passer par une agence web B2B

Face à la complexité d’un projet de création de site, il est parfois tentant de confier la réalisation de son site à une agence web pour un développement sur-mesure en fonction d’un cahier des charges précis. Depuis quelques années le nombre d’agences est en plein boom et il est désormais possible de trouver une agence spécialisée selon son secteur d’activité (B2B, tourisme, services, etc.).

Si le coût de création d’un site internet par le biais d’une agence est plus élevé, le temps gagné et l’expertise apportée peuvent être des facteurs déterminants pour la réussite de votre activité sur le web.

Aujourd’hui la plupart des agences proposent une gamme complète de solutions allant de la création technique pure jusqu’au webdesign en passant par le référencement du site sur les moteurs de recherche. Il est donc primordial de rédiger un cahier des charges très précis afin de déterminer le prix, la durée du projet et son adéquation avec votre business. C’est pendant cette phase décisive que l’agence web pourra vous apporter sa valeur ajoutée afin de s’assurer que vos besoins soient rationnels et répondent à une problématique fonctionnelle pour l’internaute.

Parmi les agences spécialisées, on peut citer Abiléo, Aressy ou Manitoba qui proposent une offre de conseil en marketing et communication B2B. Le prix des prestations dépend de votre cahier des charges initial et de votre degré d’accompagnement dans le lancement de votre projet, mais il faut généralement compter un ticket d’entrée à 10 000€ pour un site basique et jusqu’à plus de 100 000€ pour un pack complet comprenant la création graphique, le codage, l’achat du nom de domaine, l’hébergement, le recettage (vérification de la conformité du site par rapport au cahier des charges), le référencement et le conseil stratégique ! N’hésitez donc pas à demander plusieurs devis pour faire jouer la concurrence afin de vous assurer d’avoir le meilleur prix pour votre projet.

3. L’option risquée du développeur freelance

En parallèle des deux options précédemment évoquées, le choix d’un développeur en freelance pour la création de site internet s’est imposé au fil des années comme étant une alternative crédible et bon marché.

Face à la diversité des profils et des compétences représentées, il est facile de se perdre dans ce dédale de vocabulaire technique et d’anglicismes en tout genre. Avant de démarcher un développeur pour la création d’un site internet il est important de savoir que les profils pouvant réaliser l’ensemble des étapes nécessaires au lancement d’un site B2B sont très rares et donc très chers. La plupart du temps il vous faudra traiter avec 3 profils différents :

  • Le développeur (PHP, Java, Ruby, Javascript, Python, etc.) en charge de la configuration technique du site. C’est lui qui vous orientera sur l’arborescence du site et sur les fonctionnalités qui peuvent être mises en place en fonction de votre budget et de l’utilisation du site.
  • Le graphiste, dont le métier est de créer l’identité visuelle de votre site et l’ensemble des éléments de sa charte graphique.
  • Le consultant webmarketing qui sera chargé de vous accompagner sur la mise en place en vous conseillant sur le SEM, le display (publicité en ligne) et plus largement sur le marketing de votre site. Certains freelances peuvent allier deux de ces compétences, voire les trois dans certains cas.

La Fabrique du Net a publié en 2015 une étude qui dévoile les tarifs des différents freelances selon leurs compétences :

Création de site e-commerce B2B

Vous l’aurez compris, le lancement d’un site via des freelances est un choix financièrement intéressant mais qui peut s’avérer risqué si l’on ne possède pas un minimum de connaissances dans le secteur du digital.

À vous de choisir la solution que vous préférez en fonction de votre budget, de vos besoins, de vos deadlines et de vos compétences.

Cet article est un extrait de notre ebook de 40 pages qui récapitule les clés de la réussite pour développer votre affaire B2B en ligne, avec des astuces qui vous permettront de faire la différence sur le long terme. Obtenez gratuitement un exemplaire en cliquant sur le bouton ci-dessous :

E-Commerce B2B

La semaine prochaine, nous aborderons le sujet de l’acquisition de trafic qualifié et passerons en revue les différents leviers pour attirer des prospects sur votre site.

Vous pouvez aussi consulter le premier article de cette série consacrée au B2B : « Les 3 enjeux de l’e-commerce B2B en 2016 ».

B2B, E-Commerce, TechAid, HubSpot, Blog, Actualités, B2B

CLIENT'S STORY

How Vodafone

increased click through rates by 94% with product feed emails

Download now
How Vodafone

Posted by Paul Le Padellec