Rich Media, Cinemagraph… les formats de la publicité digitale en 2016

Rich Media, Cinemagraph… les formats de la publicité digitale en 2016

Depuis plusieurs années, le monde de la publicité est bousculé par la croissance folle du numérique et par les nouveaux modes de communication qui en découlent. À ce titre, 2016 sera une année charnière, puisque selon Magna Global le digital deviendra le premier média publicitaire devant la télévision.

Les annonceurs sont en effet toujours plus nombreux à être séduits par la publicité en ligne : révolutionnée par la technologie programmatique qui permet de toucher efficacement et en temps réel un grand nombre d’internautes, elle est aujourd’hui plus flexible et réactive que les autres médias.

La publicité digitale ne cesse de se réinventer et de nouveaux formats apparaissent régulièrement, notamment sur le mobile et les réseaux sociaux pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible aux internautes.

E-commerçants et professionnels du webmarketing, cet article a pour vocation de vous présenter un panorama des formats qu’il vous est possible d’utiliser en 2016.

Les formats historiques : les bannières et le Rich Media

Tout le monde connaît les fameuses bannières, format historique de publicité sur le web. La première bannière, au format classique de 468x 60 pixels, date de 1994 ! Standardisées par l’IAB pour plus de fluidité entre les différents partenaires, les bannières restent des formats incontournables aujourd’hui puisqu’elles représentent 60% de l’achat publicitaire. Celles-ci, grâce à un inventaire conséquent, permettent une diffusion importante et abordable, matchées avec de nombreuses possibilités de ciblage.

Rectangulaires, verticales, horizontales, classiques, carrées, de nombreuses tailles sont disponibles pour vous permettre d’être présent sur les sites préférés de vos prospects afin de faire passer des messages différents en jouant avec les formes proposées.

Formats bannières

Au fil du temps, et pour répondre aux attentes de certains annonceurs, les régies ont développé des formats plus visibles, notamment via le « Rich Media ». L’habillage éphémère de site web en est un bon exemple. Ce format procure une visibilité maximale à l’aide d’un fond de site cliquable habillé aux couleurs de la marque.

Format 2D’autres formats de « Rich Media » comme les bannières animées s’inscrivent dans une logique d’animation, visuelle ou sonore. Plus ludiques et appréciés des internautes, ces formats permettent d’obtenir des taux de clics et de visibilité supérieurs aux bannières classiques.

Bannière animée

L’incontournable : la publicité Social Media

Les réseaux sociaux ont pris le virage de la publicité en ligne en développant leurs propres formats publicitaires et en mettant à disposition des options de ciblage extrêmement pertinentes. Ils sont aujourd’hui très prisés des annonceurs qui souhaitent booster leur communication.

Facebook

Facebook a développé et optimisé des publicités situées sur deux emplacements clés de son interface : le News Feed et le Right Hand Side. Situé en haut à droite du réseau social, le Right Hand Side est un format qui permet de délivrer de nombreuses impressions à un maximum d’internautes. Le News Feed s’intègre quant à lui parfaitement au sein du fil d’actualité des utilisateurs.

Format 4

Au-delà de ces deux standards, Facebook a également développé des formats interactifs pour engager les utilisateurs. En voici quelques exemples :

Le Carrousel : Ce format donne la possibilité de raconter une histoire. L’utilisateur fait lui-même défiler un diaporama de plusieurs photos qu’il consulte comme on feuilletterait un magazine !

Format 6

La vidéo : Lancées en autoplay dans le fil d’actualité, les vidéos natives de Facebook ont prouvé leur succès en obtenant encore plus d’engagement que les publicités présentes sur YouTube.

Le Canvas : En France, 80% des utilisateurs de Facebook fréquentent le réseau social sur un smartphone ou une tablette. Facebook a récemment lancé un format interactif et immersif dédié au mobile : le Canvas. Celui-ci donne la possibilité de faire défiler à la fois des informations, des vidéos, et des images.

Le Cinemagraph : Le Cinemagraph, est un format qui devrait vite envahir les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram. À  mi-chemin entre la photo et la vidéo,  il se matérialise par une image fixe animée par de petits mouvements localisés. Une seule partie de l’image bouge, pour un effet élégant, intriguant, et presque hypnotisant. Facebook encourage aujourd’hui les annonceurs à recourir à ce format particulièrement efficace !

Cinemagraph RiviereCinemagraph Campement

Les cinemagraphs ci-dessus ont été créés par l’office de tourisme dans la province d’Alberta dans l’ouest du Canada pour promouvoir son territoire.

Instagram 

La publicité a débarqué sur Instagram, et elle est désormais ouverte à tous ! Ce réseau social, racheté par Facebook en 2012, est celui qui connaît actuellement la plus forte croissance. Instagram fait la part belle aux vidéos, aux photos et aux carrousels de photos, et propose différents tailles de format (Carré ou paysage). Il offre de plus en plus de boutons Call to Action (Acheter, réserver maintenant, télécharger etc …).

Instagram publicité

La mini-vidéo de Marque :

Comme nous l’apprend le blog We think Content dans un excellent article sur les mini vidéos de marque, 40 % des 1 000 vidéos les plus partagées sur Instagram sont des vidéos de marque.

La mini vidéo de marque est un format particulièrement engageant qui permet de raconter une histoire en quelques secondes. La vidéo dure entre 3 et 15 secondes, contre deux minutes pour les vidéos de marque classiques. Diffusée en Autoplay, elle a la particularité d’être très facile à partager, de bien se prêter au mobile, et d’opter pour un ton authentique et original.

Twitter :

Au-delà des formats publicitaires historiques comme les tweets sponsorisés, Twitter a récemment annoncé l’arrivée de nouveaux formats publicitaires qui favoriseront l’engagement et l’interactivité. Attention : ces formats sont encore très coûteux puisque  le ticket d’entrée pour les deux premiers est de 50 000€ !

Le conversational Ads : Ce format est dédié à la création de conversations entre les marques et les utilisateurs de Twitter. L’objectif ? Stimuler l’engagement des internautes, en les invitant à faire un choix et donner leur avis, pour ensuite partager ce contenu à ses followers.

Le format Scratchreel : Ce format part du constat qu’un tweet contenant un GIF est 2.6 fois plus retweeté qu’un tweet qui n’en contient pas. Twitter cherche ainsi à impliquer davantage l’utilisateur, en lui permettant de contrôler la lecture du GIF interactif : en avant, en arrière !

First View : Ce format permettra à l’annonceur d’afficher sa vidéo tout en haut de la timeline d’un utilisateur, lorsque celui-ci se connectera pour la première fois de la journée. Cette option sera valable 24 heures et aucune autre vidéo ne sera proposée à l’internaute à cet emplacement durant le reste de la journée.

Pinterest :

La publicité sur Pinterest est depuis peu ouverte à tous, et ce réseau social s’annonce particulièrement pertinent pour promouvoir ses produits. Nous vous conseillons de lire à ce sujet l’excellent article de Rudy Viard.

La plus appréciée : le Native Advertising 

Ce format désormais bien connu peut se définir comme « une publicité qui ne ressemble pas à une publicité » en prenant la forme d’un contenu qui s’intègre à l’expérience utilisateur d’un site. Le Native Advertising reprend le format et le ton des contenus du site où il est publié. Ce format, qui fonctionne aussi très bien sur mobile, est mieux accepté par l’internaute ce qui décuple son efficacité. D’après une étude effectuée par Yahoo et Enders Analysis, ce format devrait progresser de 156% d’ici à 2020.

Pour vous donner un exemple de Native Advertising, la société Quantum et l'agence Point-Voyages ont déployé une publicité sous forme de suggestions d'articles en lien avec le sujet du tourisme. Ce format publicitaire ne vient donc pas parasiter la navigation de l'internaute, il vient au contraire la compléter.

Celle qui monte en puissance : la Vidéo 

Selon le 15e Observatoire de l’e-pub du SRI 2015, la vidéo représente déjà 30 % des formats display. La vidéo programmatique connaît une croissance forte : +98% en 2015. Bénéficiant d’un très bon retour sur investissement, la vidéo programmatique devrait représenter 54% des revenus du secteur d’ici 2020.

La vidéo est un format qui est particulièrement adapté au mobile. Sur les 2.7 millions d’utilisateurs uniques par jour que compte YouTube en France, plus de la moitié de ces vues provient d’appareils mobiles.

Autre donnée intéressante, 92% des personnes qui regardent une vidéo sur leur mobile la partagent sur les réseaux sociaux… ce qui a permis à Facebook de dépasser la barre des 4 milliards de vidéos vues par jour en avril 2015 !

Le format le plus répandu est la diffusion en pré-roll, c’est-à-dire juste avant le contenu que l’internaute souhaitait visualiser. Après quelques secondes, l’internaute se voit offrir la possibilité de passer la publicité. Le format In Banner permet quant à lui de diffuser une vidéo au cœur d’une page classique, qui ne diffuse pas nécessairement de vidéos elle-même.

Vidéos, réseaux sociaux, native, et Rich Media : si vous souhaitez lancer une campagne de visibilité sur le web, gardez bien en tête la diversité des formats qu’il vous sera permis de tester. Le monde de la publicité digitale évolue vite, et j’imagine que tout comme moi vous avez hâte de découvrir et de tester les nouveaux formats qui verront le jour au cours des prochains mois !

acquisition, Actualités, Blog, Display, E-Commerce, HubSpot, Increasing Traffic, Industry news, Publicité, Publishing & Media

CLIENT'S STORY

How Vodafone

increased click through rates by 94% with product feed emails

Download now
How Vodafone

Posted by Alice Cazeaux